L'Observatoire parisien des violences faites aux femmes présente le programme des initiatives qui se tiennent à Paris, sous l'égide des mairies d'arrondissements, des services sociaux, des Points d'accès aux droits, des Ateliers santé ville, des centres sociaux, etc.

Stands d'information, projections de films, pièces de théâtre ou encore conférences et expositions consacrées à la lutte contre les violences faites aux femmes, que ce soit dans le domaine de la sphère privée comme celui de l'espace public, toutes ces initiatives organisées tout au long du mois de novembre nous  rappellent l'importance de ce combat universel. Le « 25 novembre » est, chaque année,  l'occasion de réaffirmer haut et fort que les violences faites aux femmes sont inacceptables.

 

Programme à Paris

En 2017, la Ville de Paris a choisi le SPORT comme thème de la journée interprofessionnelle.
« Le sport, un bastion du sexisme ou un outil pour sortir des violences ? »
Jeudi 23 novembre  de 9h à 17h  à la  Mairie du 12ème
En  présence de sportives de haut niveau, de chercheur.ses et d'associations engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes.
Inscription obligatoire : https://goo.gl/forms/6yrfCfOT7hRt3ecp2   ou par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.<Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

 

Les  sportives, femmes et jeunes filles, qui subissent le sexisme et les violences dans le sport n'en parlent pas par honte, par culpabilité, par peur de ne pas être crues, par peur d'être exclues. Alors que Paris s'apprête à accueillir les Jeux Olympiques et paralympiques 2024, il est temps de briser ces tabous et de promouvoir ensemble un sport égalitaire et en lutte contre les violences faites aux femmes.
Aujourd'hui pèsent encore de nombreux freins sur l'accès des femmes au sport professionnel et amateur. Nombre de jeunes filles cessent la pratique sportive vers l'adolescence. Est-ce leur choix réel ? Est-ce le fruit d'une construction sociale ?
Mais le sport est avant tout un vecteur pour « aller mieux ». Quand les pratiques encouragent à l'estime et la confiance en soi, le sport peut même devenir un outil de reconstruction pour les femmes et jeunes filles qui ont été victimes de violences conjugales, intrafamiliales et de genre.

Pour toute demande d'informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.<Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>  ou 01.42.76.55.23