La nouvelle Convention  interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2019-2024 vient d’être publiée.

Le président de la République " a défini l’éducation comme le premier pilier d’une politique ambitieuse permettant à la fois de diffuser la culture de l’égalité et de prévenir et combattre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles."

"La permanence de certains enjeux et de l’émergence de nouvelles problématiques – notamment la montée du cybersexisme – engage à conduire une politique encore plus volontariste et à aller plus loin, à la fois dans l’éducation des jeunes à l’égalité et dans la protection des élèves et des étudiants et étudiantes, en mobilisant tous les acteurs et tous les leviers de politique publique. Cette cinquième convention pour la période 2019-2024 porte ainsi une nouvelle ambition. Associant – au-delà des ministères en charge de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur – tous les ministères responsables de missions d’enseignement, ce nouveau texte-cadre privilégie une approche globale, définissant cinq grands axes d’intervention, déclinés en objectifs, eux-mêmes précisés par des mesures concrètes et évaluables :

  • piloter la politique d’égalité au plus près des élèves et des étudiantes et étudiants ;
     former l’ensemble des personnels à l’égalité ;
     transmettre aux jeunes une culture de l’égalité et du respect mutuel ;
     lutter contre les violences sexistes et sexuelles ;
     s’orienter vers une plus grande mixité des filières de formation."