REFH participe au Groupe de travail Education et Prévention du  Grenelle de lutte contre les violences conjugales.

 

Mardi 29 octobre, les onze groupes de travail faisaient une première restitution de leurs observations et de leurs propositions dans le cadre du Grenelle des violences conjugales. Au total, c'est plus de soixante propositions qui ont été présentées.

 

Restitution du Groupe Education/Prévention piloté par le Ministère de l’Education Nationale auquel REFH participait

• Créer un document unique de signalement des violences et un guide pour mieux protéger les élèves victimes
• Rendre obligatoire une formation  des enseignants, des personnels éducatifs et des cadres.
• Créer une plateforme nationale de ressources pour valoriser l’expérimentation et étendre les bonnes pratiques
• Effectuer dans chaque établissement un diagnostic annuel sur l’état des relations filles/garçons réalisé par le référent égalité et les élèves membres des Conseils de vie collégienne et Conseils de Vie Lycéenne.
Rendre obligatoire une formation sur l’égalité filles/garçons dans la formation initiale est une demande phare que les associaitons réclament depuis longtemps.

 

Voir le Communiqué de presse

Les mesures retenues seront annoncées le 25 novembre.

 Le groupe de travail Justice, piloté par Isabelle Rome, Haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes, a présenté mardi 29 octobre ses propositions lors de la restitution des groupes de travail nationaux.

 
L'association REFH
a porté lors du Groupe de travail ses recommendations sur l'éducation à l'égalité filles-garçons et femmes-hommes et la nécessité d'appliquer la loi rendant obligatoire une éducation à la sexualité et à la vie affective dans les établissements scolaires.

Elle répètera ses demandes de formation obligatoire à l'égalité femmes-hommes des enseignant.es et personnel en rapport avec des enfants.

Voir le dossier de presse sur le Grenelle contre les violences conjugales .