REFH propose une nouvelle action 

Des femmes actrices de l’Histoire en France, de la Révolution de 1848 à la Commune de 1871 et aux débuts de la IIIe République

2021 marque le 150e anniversaire de la Commune de Paris : notre association propose aux professeur·es de lycée de les accompagner auprès des élèves par une intervention en présentiel (1h30 avec échanges– questions des élèves) ou bien- en fonction de l’évolutionde la crise sanitaire du Covid 19- par des échanges virtuels (zoom etc .... nous contacter).Ce projet est accessible aux professeur.es dans toutes les académies de France.

Ce projet est accessible aux professeur.es dans toutes les académies de France.

Sur l’un des 3 thèmes :

1 Des femmes actrices de lHistoire dans la société française (1848-1881).

2 Portraits de femmes engagées (1848-1881) et création daffiches

3 Portraits de quelques femmes de la Commune

Pour plus de détails, voir le flyer


 

25 NOVEMBRE, JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

A l'occasion de la Journée Internationale pour l'élimination des violences envers les femmes, la CLEF publie sur son site un calendrier des événements, actions et initiatives portées par ses associations membres.
Vous pouvez retrouver ce calendrier en cliquant ici.

Assassinat dun professeur enseignant la liberté dexpression

REFH est bouleversée, choquée par le lâche assassinat dun professeur qui, conformément aux programmes, enseignait la liberté dexpression.
REFH est et sera toujours aux côtés des professeur·es pour défendre la laïcité et les valeurs de la République, envers et contre tout. 

Nous sommes  Fières de nos valeurs

et recommandons de lire :
Communiqué de presse de la Ligue du Droit international des femmes
Communiqué des quatre Sociétés d’enseignant.es historien.nes du Supérieur
Article de Delphine Horvilleur, rabbine et écrivaine, dans Madame Figaro
Article de Jacques Julliard
 

Editorial

 Notre réaction sur la liberté vestimentaire

 

REFH n’est pas intervenue, au cours de cette rentrée 2020, dans la polémique entre, d’un côté, les tenants de la liberté vestimentaire sans condition pour les jeunes filles dans les établissements scolaires et, de l’autre côté, les tenants de l’interdiction des vêtements féminins susceptibles de provoquer une réaction sexiste. En effet, nous pensons que la question (liberté individuelle des jeunes filles versus contrôle de celle-ci par les autorités scolaires) n’est pas pertinente. Elle est insoluble parce qu’elle est mal posée et donc, comme tout problème mal posé, sans solution. Le débat, on l’a vu, via la presse, laisse un goût amer d’indécision alors que les solutions existent. Mais, pour résoudre cette question, il faut faire un pas de côté. 
Voir la Tribune complète

 

 



REFH fait partie du Collectif féministe pour le Forum génération Egalité 2021

Coalition Forum Génération Egalité Bannière FB300



Les vice-présidentes Claire Desaint et Nicole Fouché ont publié une Tribune libre  "Féministes donc abolitionnistes" sur le site de la Clef.

 



Violences conjugales et intrafamiliales

numéros utiles

 


 Le nombre de consultations des FLOTs créés par Sillages a plus que doublé depuis le début du confinement.

Il en est ainsi pour le Flot "Se former à l égalité femmes-hommes" dont les consultations ont doublé.

Profitez vous aussi du confinement pour vous former avec ce FLOT.


 

L'article que REFH a écrit sur Les femmes dans l'histoire enseignée au collège. Programmes de 2015 et manuels de 2016. "
est paru dans la revue  Éducation & formations n°98 - L'égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes, dans le système éducatif – volume 3

par Catherine Chadefaud, Claire Desaint, Nicole Fouché


Interventions scolaires pour l'année 2020-2021

 C’est parce que l’égalité filles-garçons fait partie des valeurs de la République que plusieures membres de notre association «Réussir l’égalité Femmes-Hommes» (REFH) ont été agrées par la Réserve citoyenne de l’Éducation nationale et sont déjà intervenues dans des collèges et lycées. Par ailleurs la Convention interministérielle 2013-2018 pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif est toujours d’actualité.

Nos propositions d’actions se font toujours en synergie avec les professeur.e.s.